Chapitre 5 Un regard scientifique sur l’évolution de l’Homme

Chapitre 5 : Un regard scientifique sur l’évolution de l’Homme

Page 74 à 93 du livre (Nathan) ++ classe inversée

Introduction : Article de La Recherche : Et l’homme quitta les singes…..

I)    La place de l’homme parmi les primates

Introduction à la maison :

L’homme descend-il du singe ? Non ! nous répond Pascal Picq, l’homme fait partie des singes. Le paléoanthropologue s’attaque avec vigueur et humour aux idées reçues, armé de son feutre bleu et de son tableau blanc…

Edu

 

 

 

 

 

Quelles sont les caractéristiques des primates actuels et fossiles ?

TP un regard sur l’évolution de l’Homme (1)

A/ relation de parenté à l’échelle de l’organisme

bilan phylogène

B/ relation de parenté à l’échelle chromosomique

Ce sont les comparaisons de caryotypes (comparaisons chromosomiques), de gènes, de séquences moléculaires, qui ont ensuite permis de regrouper l’Homme avec les grands singes (Gorille, Chimpanzé, Bonobo, Orang Outan).

C’est avec le Chimpanzé que l’Homme est le plus apparenté.

C/ relation de parenté à l’échelle moléculaire

Activité 3 : Aide pour établir des liens de parenté par comparaisons de données moléculaires 

différence échelle adnAprès la séance:

Activité en ligne pour réviser les relations de parentés entre Primates à toutes les échelles :

edu S9


Conclusion en classe entière : Discussion de la remise en cause d’un certain nombre de caractères affectés de façon exclusive à l’homme autrefois : conscience de soi, bipédie,… en regardant la vidéo de Pascal Picq (Réalisation : Roland Cros -Production : Universcience 2010)

Conclusion : le Chimpanzé est capable de…

  • bipédie : aptitude à se tenir debout qui n’est pas exclusive au genre Homo. Chimpanzé et Bonobo auraient perdu la faculté de se déplacer debout.
  • utiliser des outils /culture culinaire : Dès 1871, Darwin a montré que le Chimpanzé utilisait les outils de pierre pour briser noix, aller à la pêche aux termites. Chaque groupe de chimpanzés mange différemment.
  • chasser. Il est omnivore. Partage aussi son repas. recherche de nouveaux goûts par association de nouveaux aliments.
  • vivre en communauté avec plusieurs mâles et femelles adultes. Les femelles restent dans leur groupe toute leur vie. Ce sont les mâles qui partent à l’adolescence.
  • faire la guerre et de la politique.
  • d’utiliser le langage des sourds et muets.
  • d’avoir de l’empathie (capacité à comprendre l’autre) et de la sympathie (partager les sentiments de l’autre) : rire, pleurer, amitié, amour.

L’ancêtre commun au Chimpanzé et à l’Homme (DAC=Dernier Ancêtre Commun) devait posséder tous les caractères aujourd’hui communs à ces êtres vivants :

  • taille : environ 1m pour 30 à 40 kg
  • capacité crânienne de 300 à 400cc environ
  • arboricole, mais avec un répertoire locomoteur incluant la bipédie (jusqu’à 20 % de bipédie chez les bonobos)
  • omnivore
  • vie en communautés
  • femelles quittant leur « famille » pour se reproduire
  • usage d’outils
  • capacité d’imiter
  • conscience de soi
  • capacité de montrer, d’apprendre

Avant la séance

Visualiser cette vidéo et répondre au quizz:

edu intro

Comment définit-on le genre Homo ?

II) Les arguments scientifiques qui permettent de placer l’Homme parmi le genre Homo.

Introduction:

En classe entière :

Au cours des dix dernières années, le nombre d’espèces d’hominidés découvertes a doublé. Comment se retrouver dans cette profusion ? Chacune des espèces identifiées à ce jour est ici placée dans le temps et dans l’espace, en fonction des découvertes : leur durée d’existence et leur territoire réels étaient probablement plus étendus. Aucun lien de parenté n’est figuré, les différents spécialistes du sujet faisant des propositions très diverses et souvent contradictoires.

On visualise l’animation  Biologie en flash et on discute de la place de Homo sapiens (d’après Les origines de l’Homme – P. Picq – Editions Tallandier – Historia)

arbre Homo Picq

  • coexistence de plusieurs formes à une même époque
  • mise en évidence de plusieurs périodes de radiation évolutive
  • véritable succès adaptatif des Australopithèques à cette époque, les écosystèmes sont très riches :

ecosystème

  • évolution très buissonnante

A l’aide des activités proposées , vous trouverez les arguments scientifiques qui permettent de placer l’Homme parmi le genre Homo.

 TP : Un regard scientifique sur l’évolution (2)

A) Arguments scientifiques à l’échelle anatomique et morphologique

Chez l’Homme moderne Homo sapiens, on observe un développement du crâne vers le haut et vers l’arrière ayant pour conséquence une augmentation du volume crânien (400 cm3 pour le Chimpanzé, environ 1400 cm3 pour l’Homme).

Cela est en relation avec un développement important de l’encéphale au sein du genre Homo.

La face de l’Homme est pratiquement plate et présente un front et un menton alors que la face des autres hominidés est projetée vers l’avant (prognathe). On dit que la face est réduite, il y a absence des bourrelets sus-orbitaires.

L’arcade dentaire en U chez les autres hominidés a une forme parabolique chez l’Homme (en V)

Les incisives et canines sont réduites. Les molaires sont recouvertes d’une épaisse couche d’émail.

Le dimorphisme sexuel est peu marqué sur le squelette.

Si on recherche maintenant les caractères communs à toutes les espèces du genre Homo : face et prognathisme réduits, mandibule parabolique, dimorphisme sexuel peu marqué sur le squelette et une bipédie stricte, auxquels on peut ajouter

  • la position avancée du trou occipital qui permet une position verticale de la colonne vertébrale (« en équilibre »)
  • la présence d’un bassin  plus large et moins haut permettant une insertion plus solide des muscles fessiers et l’ensemble du bassin forme un panier permettant de supporter le poids des viscères.
  • des membres inférieurs plus développés que les membres supérieurs (allongement de la taille des fémurs) conférant l’aptitude à la course.
  • la formation d’un angle vers l’extérieur de la partie centrale du fémur (le pied se trouve au-dessous du centre de gravité du corps, le fémur est un peu oblique)
  • l’épaisseur de la paroi osseuse du col du fémur dissymétrique.

B/ Arguments scientifiques liés à une activité sociale et culturelle

Doc évolution du mode de vie, des techniques et de la culture de la lignée humaine

La production d’outils variés et les pratiques culturelles sont associées au genre Homo, mais de façon non exclusive.

outils

Tous les hominidés possèdent une activité sociale et culturelle, toutefois, il y a des caractéristiques spécifiques du genre Homo :

  • la progression des techniques : apparition d’outils de plus en plus sophistiqués, domestication du feu (-400 000 ans)
  • l’invention de l’art : l’art rupestre se développe beaucoup avec Homo sapiens (peintures, gravures…) ; on a donc un développement de la pensée symbolique.
  • les manifestations d’une conscience de soi et de la mort : les rites funéraires (enterrement des morts, offrandes…) apparaissent chez H. neandertalensis et se développent chez Homo sapiens.
  • Vidéo CNRS sur une découverte très récente : la grotte de Bruniquel
  • le langage articulé (le larynx en position basse, l’augmentation de la taille du pharynx permettent une modulation des sons produits par les cordes vocales) se développe chez les dernières espèces.

position larynx

Conclusion :

Les arguments scientifiques qui permettent de définir le genre Homo sont donc :

  • arguments anatomiques : face réduite, mandibule parabolique, dimorphisme sexuel peu marqué sur le squelette et bipédie stricte, avec un trou occipital avancé et une aptitude à la course.
  • arguments sociaux et culturels : l’existence de pratiques culturelles et l’utilisation d’une grande variété d’outils sont aussi associées à ce genre Homo mais de façon non exclusive (on le retrouve chez le Chimpanzé)

Après la séance

Réaliser l’activité en ligne:

edu TP 10Exercice d’application sur la bipédie

Pour aller plus loin:

  • À l’occasion de la sortie du film de Jacques Malaterre « Ao, le dernier Neandertal », le paléoanthropologue Pascal Picq nous explique, croquis à l’appui, les raisons de la disparition de notre plus proche cousin il y a environ 30 000 ans.

Le coin du professeur

I)    La place de l’homme parmi les primates

Savoir : D’un point de vue génétique, l’Homme et le chimpanzé, très proches, se distinguent surtout par la position et la chronologie d’expression de certains gènes. Le phénotype humain, comme celui des grands singes proches, s’acquiert au cours du développement pré et postnatal, sous l’effet de l’interaction entre l’expression de l’information génétique et l’environnement (dont la relation aux autres individus). Les premiers primates fossiles datent de – 65 à -50 millions d’années. Ils sont variés et ne sont identiques ni à l’Homme actuel, ni aux autres singes actuels. La diversité des grands primates connue par les fossiles, qui a été grande, est aujourd’hui réduite. Homme et chimpanzé partagent un ancêtre commun récent. Aucun fossile ne peut être à coup sûr considéré comme un ancêtre de l’homme ou du chimpanzé.

Savoir faire : Comparer les génotypes de différents primates. Positionner quelques espèces de primates actuels ou fossiles, dans un arbre phylogénétique, à partir de l’étude de caractères ou de leurs productions.

II/ Le genre Homo

Savoir:Le genre Homo regroupe l’Homme actuel et quelques fossiles qui se caractérisent notamment par une face réduite, un dimorphisme sexuel peu marqué sur le squelette, un style de bipédie avec trou occipital avancé et aptitude à la course à pied, une mandibule parabolique, etc. Production d’outils complexes et variété des pratiques culturelles sont associées au genre Homo, mais de façon non exclusive. La construction précise de l’arbre phylogénétique du genre Homo est controversée dans le détail.

2 commentaires pour Chapitre 5 Un regard scientifique sur l’évolution de l’Homme

  1. samia dit :

    j’adore ce site merci pour tous et continue s’il vous plait

  2. Ping : l’évolution de l’Homme Pascal Picq | Anthropos.hira

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s